Partagez
Aller en bas
avatar
freezia
Staffeux retraité

Nombre de messages : 1734
Distinction : Elu membre de l'année 2009 haut la main.
Inventeur du Mapping Show.

caricaturatationeur de la comu'
[ Dudu']
Date d'inscription : 18/02/2008

Somnia Memorias [Stellvia et Blockade]

le Dim 16 Mai 2010 - 12:56

Partez d'une enquête sur un meurtre, pour ensuite rentrer au coeur d'un conflit sans nom !

->Topic du Projet<-

****************************************************************

Somnia s'est toujours voulu être un projet qui possède un minimum de sérieux, et le contenu qu'on nous laissait entre-voir à travers quelques expositions de screens nous en disait long sur le contenu d'une interface travaillé . Présenté de manière original à travers des flash, on nous en disait long sur le gameplay des combats, ce qui a suscité l'engouement et l'attente d'une démo, on en avait l'eau à la bouche .



****************************************************************

Eric Hetzer en a vu des paysages dans sa carrière de journaliste, et aujourd'hui, ce n'est plus un meurtre qui allait entraver sa curiosité .
Curiosité et détermination a retrouver l'assassin du père adoptif de Mysidia, détermination qui a de quoi exaspéré cette étudiante en droit qu'est la fille de la victime .
Mais au fur et a mesure des révélations, ils allaient trouver leur place dans un conflit militaire qui continue à perdurer .
Est ce qu'au final tout cela avait-il un sens ? Qu'une sorcière donne autant de fil à retordre à un royaume et son puissant empereur ?



****************************************************************

L'Intérêt de l'histoire qui nous est conté se situe dans les personnages principaux, chacun d'eux ont une intrigue propre à leur personne et on rentre dans quelque chose d'assez psychologique .
En fait, toute l'histoire tourne autour d'un personnage énigmatique, manipulateur, et dès le début on veut nous mettre dans le bain ... du mieux qu'on peut ! Car les lags intempestifs seront plutôt monnaie courantes au fil de l'avancement du jeu et cela même malgré la précautionneuse option d'affichage des effets de lumières .
Mais il faut croire que la surcharge des scripts pèse lourd pour les processeurs les moins performants .


Les phases de boss se succèdent et nous proposent du challenge .

Les premiers combats nous montres directement la couleur : ancré dans une tradition très FF tant au niveau des ennemies que de la palette des compétences et du fond sonore, le SBS 3.3, qui est décidément le BS ( Battle System ) le plus utilisé, se montre à la hauteur de ce qu'on attendait de lui à travers les différents screens présentés, un CBS propre et bien configuré et cela sans fioritures .
Certes, les intérieurs de Somnia jouient d'une interaction très complète, ce n'est pas nouveau, mais non seulement cela en devient dérisoire avec le temps, ( puisque c'est bien beau de faire de la description, mais les drops sont assez limités derrière . ) mais quand on veut découvrir le reste du gameplay, histoire de crafter ( alchimie ou forgeage ) ou de jouer au voleur, on tombe sur ... le néant .
Cela n'est pas un mal en lui-même, mais il n'y a pas d'autres alternatives que les combats, combats qui auront tout intérêt à être polyvalent au niveau des tactiques, diversifiés ( plusieurs classes jouables, plusieurs compétences, ...etc !), et également complet au niveau des challenges ( boss cachés, monstres différents, ... etc ! ) .


Un mapping pas toujours à la hauteur des attentes .

De ce côté là a été apparemment mis le paquet, puisque toutes les possibilités du SBS 3.3 ont été exploités, avec toujours une compétence spécial attribué à chaque personnage ; Et c'est à coup de bestiaire, d'invocations enseignables, équipables, avec la possibilité de jouer des alliés différents et inédits, des boss cachés, d'enchainements de plusieurs boss à la suite avec des affiliations différentes ...
Au niveau des jouets on est servi, il est vrai, d'autant plus que l'on aura l'occasion d'avoir des personnages qu'on aura déjà eu l'occasion d'affronter avec les mêmes caractéristiques que lorsqu'ils nous ont apparus comme étant des boss et c'est dans la quête de découvrir la profondeur de chacun des personnages que l'on aura l'occasion de découvrir différents points de vues avec différents protagonistes .

Mais malgré toute cette arsenal, il reste un point lourd de conséquences qui n'a vraiment pas été soigneusement gaugé : les combats contres les monstres normaux .
Au début, ça va, mais avec le temps, les combats deviennent carrément pesant et pour plusieurs causes : les ennemis ont un taux d'esquives élevés en plus des attaques pas toujours très précises des personnages, ce qui a tendance à agacé quand on loupe 5x de suite le même ennemi; Des fois les situations sont difficilement surmontable sans le soutien d'un Para-Magie qui devient finalement très fréquent au vue des différents bémols qui vont arriver sur map monde, pareillement : c'est vraiment agaçant de monopolisé tout un personnage juste pour survivre .


Les combats sont le fer de lance du jeu .

Tout ces facteurs liés, les combats deviennent un vrai supplice, puisque la fréquence des rencontres aléatoires élevés à travers différents endroits, n'arrangent rien .
Du coup les combats deviennent long et se focaliser sur des combats en même temps que l'on réfléchi à une énigme d'interrupteur, cela nous coupe dans notre lancé et à de quoi agacé .
Alors certes, il est vrai que l'apport d'une certaine difficulté en les montres que l'on rencontrera suit parfaitement l'optique du jeu qui est essentiellement basé sur les combats, mais quand bien même faudra t'il absolument diminuer leurs vies ou leurs défenses afin d'abréger les hostilités et bien sur, obligatoirement, réduire la fréquence .

Ma foi, nous avons fait le tour en intégralité en ce qui concerne les combats . Maintenant voyons Somnia sous un autre angle, ça donne quoi ?
On sera plutôt à la foi surpris et un peu déçu du mapping qui est un peu lésiné dans l'affaire : Rarement des ambiances fiables et une pratique qui s'apparente assez faible au vu du résultat escompté . Même si la bande-son ressort des fois très bien du thème des lieux ( grotte de Katiuashka, par exemple ), certains endroits ( comme d'habitude, extérieur, les intérieurs sont apparemment bien plus réussi par la généralité des makeurs ) qui ne sont qu'un vaste fouillis de divers éléments du rtp .
Le gros raté sera surtout la map monde, où l'on passe constamment son temps à retrouver son chemin faute d'indications plus précises en se faisant constamment mutilé par les montres qui finissent par nous terrasser à petits feux .


On découvre différents points de vues tout au long du périple .

Un début de jeu, il faut le dire, avec un départ qui a du mal à marquer son rythme où après le meurtre, l'on avance sans but réel avec une nouvelle rencontre et une nouvelle destination fortuite . On se sent vraiment perdu avant de parvenir sur le pont où l'on rencontrera pour la première le commando des filles .
Une mise en scène quasi absente pendant une certaine période du jeu, on nous prend pas vraiment par la main durant notre progression du côté des événements, une phase d'histoire et une destination et puis c'est fini avant le prochain événement .
Il faudrait pouvoir nous donner un intérêt constant pour le jeu, via des quêtes secondaires, des métiers, ... etc .
Au final, cette focalisation du gameplay sur le combat laisse quand même un certain tord derrière lui .


****************************************************************

Le Résumé



On l'aura bien vu, le sérieux est optimal dans le respect de la tournure FF que prend le projet et au niveau de la prestation des combats où nous sera proposé challenge, compétences spéciaux, des points de vue différents, plusieurs protagonistes ... Tout est mis en œuvre pour une expérience plaisante à renfort également de quelques animations maisons et d'une interface soigné . Reste ces combats longs et au combien nombreux qui mettent nos nerfs à rudes épreuves .
Malgré un départ timide, plus tard l'on plongera dans les différentes facettes psychologiques des personnages, plus aucun secret nous serons cachés concernant leur histoire et l'on développe un vrai intérêt à leur égard au détriment d'un mapping pas toujours à son apogée et d'un rythme événementiel qui manque parfois d'être constant .

Mais au final, une mise en scène exceptionnellement appliqué qu'à certains moment du jeu ne nous donne pas l'impression que l'on voyage, que l'on découvre de nouveaux paysages et donnent une tournure plutôt synthétique du monde ô combien trop inutilement vaste et mal indiqué .
Une absence de diversité du gameplay qui aurait pourtant aidé à tenir le coup entre chaque phases scénaristiques .

Le projet est sérieusement bossé mais peut être pas encore assez sur d'autres éléments, le contraste passe assez mal car les combats étant privilégié au gameplay en général et à la mise en scène; Un mapping irrégulier ne pourra malheureusement pas rectifier le tire en plus de souffrir du mauvais gaugage des combats aléatoires .
Ya encore du travail avant d'arriver à un résultat au top ...

Les mauvais points :

* Des combats aléatoires très agaçants .

* Manque de rythme dans le déroulement des événements .
* Mapping parfois peu charitable .



Les bons points :

* Des combats travaillés avec des systèmes diversifiés .
* Des boss proposants du challenge .
* Une histoire avec une intrigue intéressante .
* Une interface restructuré .



Verdict : Rang 3/6 -> Intéressant .
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum