Partagez
Aller en bas
Silvae_Tenebris
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 25
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

AÎON Empty AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 12:08
Bonjour à tous,
alors voilà, aujourd'hui j'ai eu envie de partager avec vous une petite nouvelle que j'ai écris dans le cadre d'un devoir pour ma licence. Suite cela il a été décidé que nos nouvelles seraient publiées dans un recueil, dont je vous passe donc un bout.
J'espère que cela vous plaira et que vous aurez quelques avis !   AÎON 919540 



"
Aîon




       A l'orée du jour Aîon se ressaisit. Il frissonna, se redressa, engourdit, fit craquer son dos meurtri, s’étira lentement, laissant échapper un léger soupir, inspira profondément, sourit.
La nuit avait été fraîche, les doux rayons caressant désormais son visage le nourrissaient de leur chaleur, se reflétaient sur les gouttes de rosée, sur la mousse environnante. Les oiseaux du matin s'étaient tu une mistiche plus tôt,  le sanglier était venu dénicher les quelques glands qu'il avait déposés, comme tous les matins.
Devant lui, Aîon sentait le spectacle qui se jouait, comme tous les matins ; les couleurs poignantes des rayons illuminant le ciel de ces teintes si particulières. Il les percevait, comme une légère brise, à travers ses paupières toujours clauses.
Tout en soi était comme tous les jours, dans l'éternité ou chaque nuit il avait rejoint ce rocher granitique. Quelques lièvres et la biche passaient, sur le sentier menant au ru. Et il allait pouvoir apprécier comme presque aussi souvent une bonne journée, assis en tailleur, ici, à méditer.
Mais aujourd'hui, ne serait pas comme tous les jours. Aîon sentait qu'il était temps, temps qu'il s'autorise à s'interroger sur ce sujet si longtemps fui. Comme une malédiction, ses aïeux le nommèrent ainsi, peut être aussi comme la promesse et l'espoir du renouveau d'après guerre. Il était symbole de l'éternité, réifié et imposé, de la destiné, du renouveau. Il avait pourtant fini par fuir les siens, lorsque sa barbe grisonnant, il voulut se reposer de ce piédestal, de ce trop de respect, voire d'admiration qu'on lui avait voué. Aîon le vieux, Aîon le sage, Aîon le grand, et rien d'éternel là dedans. Sa sagesse, la tenait-il de son visage marqué ou de ses théories débrouillardes ? Avait-il tant changé durant tout ce temps, ou était-ce le temps qui avait changé ? A lui, observant de si loin, se rassérénant près des cimes ; le temps semblait si lent. Ressentant chaque seconde comme un don inestimable. Et là, dans ce paysage printanier, savourant la beauté de la vie, comment aurait-il pu croire que chaque personne partageait sa vision, son ressenti. Cette réalité là lui était inappréciable, il le savait, mais si seulement il pouvait toucher du doigt le temps absolu. Comprendre ses mécaniques, sa réalité, son essence. Peut-être aurait-il pu concevoir de le comparer à sa durée, comprendre ce que ses proches vivaient ; et dans un élan d'aspiration, imaginer un jour pouvoir se servir de la donnée Durée ; la comprendre et l'utiliser vis-à-vis de l'absolu, et peut-être découvrir de si grandes erreurs qui lui étaient masquées.
Les questions commençant à foisonner en tout sens Aîon décida de se calmer un peu, laissant les battements de son cœur devenir plus lourd et profonds. Sans réponse, il respira, frissonna. Un petit détour d'esprit, retour vers la réalité, il faisait frais, tard dans la nuit.


Ses yeux longtemps clos s'ouvrirent, petit à petit. La lumière était éblouissante, mais dans un geste de calme grâce, aucune déformation des paupières, aucune altération de son regard. Les yeux grands ouverts, il voyait. Tel un aveugle dans la pénombre. Ou peut-être tel Dieu près de la vérité.
Il était entouré de blanc. Neige voluptueuse. Tendre brume. En tailleur, comme lévitant, sa peau avait perdu toute marque des âges passés. Autour de lui, des volutes, batifolant chatoyantes et irisées. Le temps était-il là, près de lui, sauvage et indomptable ? Ou l'entourait-il comme des bras aimants, comme l'eau quand on y plonge ? Le faisait-il vivre ? Ou mourir. Le faisait-il exister, persister ou existait-il par lui ? Pour lui ? En lui ?


En cet espace, sans repères, il lui semblait que le monde s'était arrêté. Moment fugace et profond, le temps d'un instant, une respiration, absence de son, vision en trouble.


Une voix se fait entendre au loin.


Douce et chaleureuse, elle l’appelait. Il fallait qu'il rentre à la métairie, sa maman avait besoin d'aide pour finir le repas et son père rentrerait bientôt. Il faudrait qu'Aîon lui dise ce qu'il avait choisi, quel futur il voulait, il tenterait.


Il courrait, à toute vitesse, affolé. Comme contre son propre destin, happé, trop vite pour lui. Effleurant à peine les nuages sous ses pieds, passant à si vive allure. Au-dessus de lui, Pando, peut-être remontait-il dans le temps ?


Mais pour l'atteindre, comme au bas d'un anneau, si immense, les voies étaient-elles un cercle parfait dont il était le futur, ou le présent ? Ou étaient-elles des lignes, si fines et lointaines, se joignant à l'infini ? Dans son âme, son regard, était-ce un mirage ou courrait-il vraiment là ! ?
En avant vers le passé, à toute vitesse, et pourtant bien en avant. Le temps, ou la vie, les faits, l'histoire, allaient-ils faire une boucle sur eux-mêmes ? Aîon était-il à l'intérieur même du temps ? Comme dans une bulle ? Mais qu'y avait-il à l'extérieur, qu'il observait, loin à travers la brume ? Et si elle implosait, Aîon, le langage, la vie, l'univers, resteraient-il figés, là, de glace ? Ou disparaîtraient-ils ? Mais, pourquoi ne serait-ce pas plutôt le contraire ? Aîon, existant, faisant persévérer cette bulle, autour de sa vie, subjective. Mais l'Existence de tout ceci, comment aurait elle pu arriver alors ? Dans une bulle, plus immense encore ? S'étant créée d'elle-même, ainsi ? Comme explosant hors de l'atemporalité, passant de l'équilibre, ou une entropie infinie, à la naissance ?


Comment comprendre, comment concevoir  ? Était-ce un manque de savoir ? Aîon sentait bien qu'il n'y avait pas que cela. Alors peut-être un mélange, entre limite du langage et de son entendement qui l’empêchait de s'évaporer dans la brume pour la saisir ?


Une voix au loin, sa maman l'appelle encore. Aîon se redresse lentement. Il s'appuie sur le bord du rocher pour attraper son bâton, le plante dans la terre meuble. Et s’agrippant, se lève enfin. Sa maman est un Ange et Aîon va bientôt partir, lui aussi.


Combien de temps a-t-il passé là ? Certainement pas plus qu'il ne vous en a fallu pour lire ces quelques pages. A moins que vous ayez-eu un contre-temps ? L'avez-vous remonté ? Attention, les choses seront peut-être différentes maintenant. Aîon déjà loin, ou peut-être si près. En espérant que vous n'avez pas au final perdu trop de temps, mais peut-être que vous le retrouverez, à moins qu'il ne soit déjà là, ou qu'il ne soit déjà trop tard...  "





Voilà voilà, alors quelques précisions pour ceux qui ne savent pas et/ou qui on la flemme de chercher  lol!  :
Aîon provient du grec ancien et revêt plusieurs significations : "Age", "Génération", "Destiné", "Eternité" et a notamment été repris par Deleuze et Jung en réflexion vis à vis du Chronos pour le premier, et dans une étude de la phénoménologie du Soi pour le second. ( Il peut par ailleurs aussi être mis en relation avec le terme de Kairos )
Pando est le nom donné à l'organisme qui serait actuellement le plus lourd et le plus âgé de notre planète.


En suite voici pour explication de l'existence de la Nouvelle même : " En conclusion des cours "Mesure du temps" (O. Morizot) et "Perception du temps" (L. Casini) de l'UE Systèmes du Monde, il a été demandé aux étudiants d'écrire chacun une nouvelle. La consigne centrale étant que ces nouvelles devaient intégrer au moins deux acceptations du temps évoquées dans ces cours ( ces deux acceptations devant être explicitées et justifiées en deux paragraphes remis avec la nouvelle)."




Et enfin  AÎON 708272 ! Et bin je vous donne quand même les deux paragraphe en guise d'explication pour ceux que ça intéresse !  :


"Les sujets sur le temps abordés dans cette nouvelle sont nombreux mais je pense pouvoir les réunir dans quelques « familles » de thèmes :

→ Relativité du temps ( Durée ou temps ? → Pourrait on se baser sur des calculs avec durée plutôt que temps : afin de prendre en compte les différences dans l'espace, en fonction des masses etcetc ? Comment savoir ce que serait ( et si il existe ) un temps absolu, et si c'est possible comment comparer les durées à ce temps, pour avoir un étalon et ainsi pouvoir percevoir des différences dans des calculs ou la donnée T montre une égalité et ou il y a peut-être en réalité une différence ? Ex en vitesse, mouvement …. ) ( Questionnement aussi sur la subjectivité de notre perception, dans le rapport que nous entretenons avec autrui, et sa connaissance de lui )

→ Échelle du temps et existence : Questionnement sur la représentation du temps ( linéaire ou circulaire ), sur le lien entre représentation et réalité, sur le rapport entre existence et « écoulement du temps ».

→ Limites : Questionnement sur les limites de notre langage de notre entendement pour décrire, comprendre le « temps », de notre situation ( humain, « à l'intérieur » du temps ).


Je ne saurais pas faire de but en blanc de liens avec les cours et les questions que j'ai posé ici, mais pour les lecture, celle qui m'a nourri il y a quelque mois reste « Les tactiques de Chronos » qui m'avait été conseillée. Voilà simplement ici les principales questions qui sont restées en moi depuis.
Ensuite, pour la place de ces questions dans l'histoire. Disons que c'est un peu compliqué... C'est plutôt la place de l'histoire dans les questions, et puis je ne sais même pas si l'on peut parler d'une histoire ! Le récit tout entier est un gros jeu sur la perception du temps, qui mériterait d'être vraiment plus poussé comme le dirait ma prof d'art... Car l'idée de base que je m'étais fixé, était de ballotter un personnage, au travers du temps, justement pour perturber la perception du lecteur qui perdrait ses repères, à la fois par la trame narrative et en plus par les questionnements du personnage... Voilà ! Peut-être que cela mériterait d'être repris, avec beaucoup plus de temps !

Merci beaucoup en tout cas pour ce beau devoir, personnellement j'y ai pris beaucoup de plaisir, et même si cela à prit du temps, cela a aussi permis de faire des « pauses » entre nos révisions, pour travailler sur quelque chose qui vient de nous, et qui du coup nous plais... Encore une fois, j'espère que cela a été une lecture plaisante !
"


Voualahhhh J'espère que vous êtes pas mort, que ça vous a plu, et pi que vous avez quelque chose à critiquer/commenter ou autre !!!  AÎON 354280
Wowurze
Wowurze
Membre

Nombre de messages : 132
Distinction : aucune
Date d'inscription : 05/08/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 12:37
Je ne suis pas mort  Smile 

Ton écrit est très intéressant, j'aime moi aussi mélanger mythologie, concepts anciens et spiritualité (je pense qu'on peut le dire avec la réflexion sur le temps) à mes écrits. C'est très bien fait, mais ma critique (parce que c'est par la critique qu'on progresse) se situe plus sur la forme du récit que sur le fond.

Parfois ton texte est brouillon, il perds le lecteur et c'est une chose acceptable dans un roman, beaucoup moins dans une nouvelle d'une page. On a le sentiment que tu te perds toi même dans une réflexion sur le temps et de mon point de vue cela donne un effet pompeux à ton texte (un peu comme le philosophe à qui tu demande l'heure et qui te réponds que ce n'est qu'un concept, il se fait mousser). Je ne dis pas par là que c'est ton cas, mais que c'est ce qui peut en ressortir dans l'esprit du lecteur.

Après pour quelque chose de plus concret, et bien, dans tes premières lignes, je ferais un coupure (un point quoi) entre engourdi et la suite, manière de marquer une pause entre son état et ses actions. Ensuite le passage où il se met à revoir son enfance est, selon moi, à retravailler car il est un peu confus, on saute de phases en phases sans trop d'explications, et même si c'est clair pour toi au moment où tu l'écris, si tu te met dans la peau de quelqu'un qui n'est pas toi je pense que tu verra ta scène d'un œil différent.

Sinon le texte est sympathique, je pense que ce n'est pas la première fois que tu écris, développer des concepts dans une nouvelle est compliqué (un peu comme gérer les dialogues d'un roman) alors bon courage pour la suite !

Pour ce qui est du devoir combien as-tu eu ?
Silvae_Tenebris
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 25
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 17:44

Ah super Very Happy !

Merci pour ton commentaire !

Alors, pour le coté "pompeux" oui je reconnais que cela peut se voir. Par contre j'ai plusieurs choses à en dire ^^
Déjà le coté "brouillon" c'est quelque chose que j'ai valorisé au lieu de le cacher, pas pour perdre le lecteur (enfin si Wink ), mais pour le faire chercher, réfléchir. De fait, c'est sur que certains termes ne sont pas forcément aisés, mais dans leurs domaines ils sont des plus "basiques".
Je vois tout à fait de quoi tu parles pour le pompeux, en étant à la fac, avec des chercheurs dont certains des "hautes écoles", j'en bouffe... Et je te prie de croire que c'est certainement l'une des choses que je déteste le plus ! Mais que j'ai aussi apris à faire... Alors peut-être qu'inconsciemment je l'ai un peu tiré, pour en faire de l'ironie ? Non je joke mais voilà, c'est pas du tout dans cette idée que j'ai poussé ce coté.

Hmmm, pour la coupure, enfait il n'y a pas d'état, à moins que tu considères les frissons comme en étant ?
Mais "l'engourdit" n'est que l'état de l'action "se redresser". Mais à la manière des autres états d'actions juste après, j'aurais du enlever la virgule entre les deux, mais ça me gène. Plus qu'en accumulation et saccade... Tu pense que ça aurait été mieux ?

Pour l'enfance, euh j'ai l'impression d'une contradiction dans la manière ou tu le dis : Entre confus et saut en saut. Pour moi, la pensée normale, les souvenirs sont de saut en saut, et on en comprend pas nous même le sens. Ce n'est pas comme être confus, dans le brouillard ou on ne sait pas ou on va. C'est comme si j'imposais au lecteur des mini téléportations, et avec de très courtes accroches, violentes. Comme quand on se fait tirer de nos pensées parfois. Et j'ai au contraire l'impression/ le regret de ne pas y être allée assez fort.

Euh pour l'écrit... Bin j'ai fait quelques poèmes à gauche à droite, mais c'est la première fois que je m'attelle à du "long". Merci en tout cas, et au fait, j'espère que mon message ne fait pas comme si je rejette à fond tes critiques ^^, j'essaye juste d'expliquer mes choix... Et ... Je sais par contre que c'est souvent différent de ce que beaucoup attendent... Et pourtant toujours envie de faire plus que moins xD !

Euh j'ai eu 16 au devoir, la fourchette étant entre 18 et 2, et que j'ai eu la 3 ou 4 ème note. MAIS ! Haha ce n'est pas un prof de littérature ou quoi qui a noté, mais un mélange de profs de physique, et histoire des sciences Smile
Mais... Pourquoi ?
Wowurze
Wowurze
Membre

Nombre de messages : 132
Distinction : aucune
Date d'inscription : 05/08/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 19:56
Pas de soucis, les critiques c'est juste un indicateur et j'ai peut être perdu l'habitude de mâcher mes mots (j'ai crée une maison d'édition il y a un an alors à force de voir passer les textes...)

Quand je parle de pompeux et de brouillon je ne parle pas des termes mais de la manière dont ils sont placés en fait. Je n'ai aucun problème avec le fait de développer un concept et d'y mettre les mots adéquats.

Après comme je l'ai dit, je ne pense pas que tu ai développé ce ressenti volontairement.

Pour ce qui est de la première phrase je te donnais juste mon ressenti, pour moi il y a trop d'accumulations d'états et d'actions à la suite, il faut les espacer par de la ponctuation plus forte qu'une virgule. Au pire, lis le à haute voix, peut être qu'un enchaînement plus adapté te viendra naturellement en tête.

Pour ce qui est de la pensée, je dirais que dans ce cas, oui tu n'y es pas allé assez fort. Soit tu reproduis vraiment le schéma de pensée que peut avoir quelqu'un, quelque chose de fort, etc (encore que si ton personnage médite depuis vingt ans, c'est assez improbable qu'il ait ce genre de flux de pensée, la méditation aide à gérer ça justement) ou bien tu décris la pensée sans en imposer le chaos qui en découle.

Bref, soit tu racontes, soit tu fais vivre, mais là comme tu le dis, on a l'impression que tu as hésité entre les deux, du coup aucun des deux buts n'est vraiment rempli (là encore c'est mon point de vue, un autre lecteur pensera sans doute différemment).

D'accord, bon ça viendra avec l'habitude d'écrire si tu continue. Pour un premier essai c'est pas mal du tout (si tu veux faire du plus long évite les concepts, familiarise toi d'abord avec l'écriture sinon tu vas en baver).

La note ? Pour savoir, tu as dit que c'était un devoir, j'étais curieux.
Monata42
Monata42
Membre

Nombre de messages : 140
Age : 25
Localisation : Le sud ... et ouai !
Distinction : aucune
Date d'inscription : 16/07/2014
http://www.lessapinsoulesprophetesdelapocalyspe.fr

AÎON Empty Re: AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 19:59
Alors ...  AÎON 950592 
je suis vraiment navrée de te dire ça, mais je n'ai vraiment pas accrocher sur ton texte. Je vais te dire pourquoi.
En philosophie, j'ai l'habitude de lire et relire certaines phrases pour en comprendre le sens. Et au bout d'un moment, la phrase crache ce quelle sait, et je suis satisfaite. Mais là, ça ne marche pas.

En fait, ton texte est trop sibyllin dans la forme pour faire réfléchir sur son contenu. Je pense que plus le sujet est abstrait (on peut difficilement faire pire que le temps) plus la forme doit être claire.
Regarde Descartes : sujet complexe que l'intériorité et le monde. Pourtant on le comprend très bien.
Pour te dire, je l'ai fait lire à ma mère qui lit du Jung et du Freud, ainsi que nombre d'écrit très occultes et complexes et elle n'a rien compris.

Me concernant, j'étais tellement concentrée pour comprendre ou tu voulais aller et le sens de tes phrases que je n'ai absolument pas réfléchis sur le temps. Ca m'a donner un peu mal à la tête  AÎON 264793 

Je trouve que ta nouvelle est plus esthétique que philosophique. Tu utilise des tournures belles, bien que parfois trop artificielles à mon goût, et on sent vraiment l'application derrière ton texte. Cependant je pense que dans le cadre d'une réflexion, ce genre de récit n'est pas l'idéal.

Je m'excuse d'être aussi critique, mais je ne suis pas du genre à cacher ce que je pense vraiment, et là c'est ce que je pense sincèrement. Je crois que 16 est une note qui convient parfaitement, car elle récompense ton travail sur la forme et ta réflexion personnelle, mais sanctionne le manque de transparence de ton texte. Je sais qu'aucun texte de ce genre n'a vocation à être transparent de sens, mais dans ton cas, je le trouve vraiment trop brumeux ^^'

Par contre, j'adore ton esthétique. En poème, on se rapproche de Hugo !
Lire ton texte me donne bien envie de te demander de l'aide pour l'assemblage de mon scénario !  AÎON 663926
Wowurze
Wowurze
Membre

Nombre de messages : 132
Distinction : aucune
Date d'inscription : 05/08/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 20:20
Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie  AÎON 190653  Monata 42 exprime bien mieux que moi l'idée que je souhaitais développer côté confusion du texte dans sa forme et non dans son fond.

Et Jung c'est le bien ! Freud par contre...  AÎON 29030 
Monata42
Monata42
Membre

Nombre de messages : 140
Age : 25
Localisation : Le sud ... et ouai !
Distinction : aucune
Date d'inscription : 16/07/2014
http://www.lessapinsoulesprophetesdelapocalyspe.fr

AÎON Empty Re: AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 20:28
wowurze : Je suis bien d'accord u_u
Silvae_Tenebris
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 25
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Dim 10 Aoû 2014 - 23:50

Worwuze,
Il n'y a aucun soucis pour tes critiques, je le prends bien, et puis surtout pour la seconde partie, ça me fait plaisir ! C'est vrai qu'il y a ce soucis de lien entre Fond et Forme, et que pour travailler les deux en même temps... Ca devient vite fait du chinois en face... ! Mais c'est la première fois que quelqu'un est capable de le mettre en mot, alors ça c'est le top !

Mais ça me fait poser une question du coup... Car tu écris que les personnes faisant de la méditation auraient un flux de pensée "contenu" ? (ce que je crois ) Mais du coup, question ! Peuvent-ils quand même être créatifs ? ( J'associe créativité à quelque chose de très "volage", comme un papillon, mais du coup c'est à l'opposé d'une sorte de maitrise du flux de la pensée... Au contraire, plus je pars dans tous les sens niveau pensée, plus on relâche et plus la créativité vient. Le relâchement/laisser aller est aussi une manière de voir la méditation, mais ce laisser aller vise plutôt à se centrer, plus qu'à réfléchir, enfin non tout dépend du "type" de méditation... Je ne sais pas, je connais des personnes qui en font, mais si quelqu'un si connaît mieux ! ) Bref tout ça, car du coup c'est peut être aussi ce qui fait que ça sonne bizarrement dans le récit... Opposition entre le "sage" et "l'impulsivité"...

En tout cas merci beaucoup, vraiment.

Et Monata, mais aucun problème x) !
Ahah Sibyllin on me l'a déjà sorti... (et je pense directement à Psycho Pass moi... Non mais faut m'enfermer x) ... )
Je comprends ce que tu veux dire, ce n'est d'ailleurs pas qu'en philosophie que c'est vrai, dans les autres disciplines aussi on prône souvent le "clair". ( Enfin on s'entend hein... Clair mais surtout pas accessible... )
Pourtant... Il y a deux choses qui me gênent en face de ça, même si je suis majoritairement de cet avis aussi. C'est déjà, le cloisonnement disciplinaire "Art et Sciences", depuis quand "l'esthétique" et l'art ne sont pas clair, et ne sont plus au cœur de la réflexion scientifique ?
Alors certes, quand on lit Euclide, c'est "Beau", mais pas forcément esthétique, juste beau car limpide, et juste bin il y a quelque chose x) !
Et puis, les réflexions, ne viennent pas que des textes "clairs", et en premiers lieu je pense à l'Art, la poésie, la peinture... C'est clair du Baudelaire pour toi xD ? Pourtant tu vas peut être me dire que le temps c'est pas le même domaine, comme si je menait une réflexion sur ... La condition du 0 dans le système numérique ou que sais-je, mais avant ces questions étaient du même plan... Et la transdisciplinarité ( que j'apprend à mettre en œuvre, d'où ... Le bordel de l'application pour le moment... ) vise à retrouver ça... Le décloisonnement ( à tout prix ? ).

Alors là, l'esthétique plus la réflexion en même temps c'est compliqué à gérer, je le reconnais... Mais pour des personnes familières des termes Physiques je n'ai pas eu ce genre de critique. Sauf le coté forme qui fait que c'est perché... Après aussi, je n'ai ni la prétention ni les capacité, ni rien, de faire du Descartes ou autre, et ce texte n'est pas un "cours", un sujet de thèse ou quoi, c'est une nouvelle qui il se trouve contient de quoi réfléchir un peu. Donc à faire des comparaisons ça serait plutôt du coté "vulgarisation" peut-être et encore... ? ( Mais bon sang, si on pouvait trouver du Descartes en poème... Rho mais je signe de suite XD ! )

Et juste une chose à ajouter, euh cette manière d'écrire, dans la forme, qui du coup parait brouillon, c'est ma manière de penser habituelle. Alors oui, enjolivée dans les mots, les ponctuations. Mais c'est majoritairement normal pour moi, du coup ... Même si le coté des concepts gène, le reste je m'en rend même pas compte en vrai... ^^" ... Depuis le lycée ,on va dire ( plutôt collège en vrai ) j'essaye juste d'imaginer ce qui doit ressembler à une pensée "correcte", et qu'on attend en général... ( pensée en arborescence welcome  AÎON 950592 ... )
Et c'est dommage que je n'ai pas la version complète, car il y en a... Même moi qui suis carrément perchée, et ayant suivis les cours plus les explications bin... J'ai rien compris ! On a vraiment une classe de fêlés et nos profs ils aiment ça bande de zigotos qu'ils sont !
Wowurze
Wowurze
Membre

Nombre de messages : 132
Distinction : aucune
Date d'inscription : 05/08/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Lun 11 Aoû 2014 - 0:18
Si je devais parler par image, je dirais que lorsque tu essaye d'être créative tu vole un peu partout à la recherche des bonnes bonnes fleurs. Une personne qui médite régulièrement saura d'emblée quelle fleur choisir et ne sera pas parasitée par le reste.  Smile

Pour ce qui est de tes dernières lignes, je pense que tu saisi le problème par le mauvais côté. La critique touche ton écrit pas ta pensée. Quand tu écris, même sur une pensée, tu ne dois pas écrire comme tu ressens les choses. Il faut adapter car personne ne "pense" comme toi. Enfin c'est ce que j'ai pu voir par expérience en tout cas. Tout comme dans un film, un acteur qui joue un fou doit savoir jouer le fou sans être fou réellement, un vrai fou ferait un très mauvais fou de cinéma.
Monata42
Monata42
Membre

Nombre de messages : 140
Age : 25
Localisation : Le sud ... et ouai !
Distinction : aucune
Date d'inscription : 16/07/2014
http://www.lessapinsoulesprophetesdelapocalyspe.fr

AÎON Empty Re: AÎON

le Lun 11 Aoû 2014 - 1:18
Je suis à 100% d'accord avec toi, wowurze.

Pour te répondre silvae bah ... je vais pas te répondre, je crois que je ne suis pas capable de tenir le contre jusqu'au bout. Tu as sans doute raison, mais ça ne me convient pas -3-
Silvae_Tenebris
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 25
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Lun 11 Aoû 2014 - 9:43

Hmmm alors soit je comprends mal ce que tu veux dire ici
tu essaye d'être créative tu vole un peu partout à la recherche des bonnes bonnes fleurs. Une personne qui médite régulièrement saura d'emblée quelle fleur choisir et ne sera pas parasitée par le reste.
Worwuze, soit je ne suis juste pas d'accord...

Ca me fait penser au même soucis dans la recherche de la manière dont tu le dis. Comme si certains étaient capable de savoir ou il faut aller directement. Hors dans l'art comme dans la recherche, on ne sait pas, et qui plus est en art, personne n'a jamais compris la créativité cette chose qui arrive comme un "eureka" lorsque des connexion d'on ne sait ou se font et hop on trouve.
Si tu sais déjà quelle fleur choisir alors il faut que tu ais étudié toutes les autres, ce qui est totalement impossible. Sinon c'est que tu est "fermé" aux autres fleurs, ce qui bah me va pas perso x)...
La créativité c'est quand tu volètes sans a priori, ou en essayant, et hop d'un coup tu tombe là, sur un truc de fou, et c'est ça. Mais tu peux pas le savoir à l'avance. Sinon c'est que tu sais déjà ce que tu cherches, donc tu ne le cherches même pas.


Et pour la deuxième partie... Ahah... Et bin non pas d'accord ! Enfin sur le fait que personne ne pense comme personne si, mais pour le reste non.
Tout comme dans un film, un acteur qui joue un fou doit savoir jouer le fou sans être fou réellement, un vrai fou ferait un très mauvais fou de cinéma.
Ca revient sur notre discu entre Art et Jeu, ça ce n'est vrai que si tu veux Vendre. Si tu veux être accepté, reçu par la société et donc la norme. Puisque la folie est une norme. Comme presque tout d'ailleurs !
Les plus créatifs, en art comme en sciences sont ceux qui se sont battu contre la norme et qui n'ont pas cédé à celle ci... ( Du moins de mon avis... Et pour moi, ceux qui restent dans la norme... Ca peut être un choix, de se placer là en sachant la chose et du coup en se limitant et tout... Mais ça serait gros... Et donc la majorité restant dans la norme et bien reste dans la norme. )
Tu as dis avoir créé une maison d'édition, et donc je pense effectivement que cet argument est valable, biensur, toi, et tous les écrivains voulant vivre/vendre etc doivent coller un tant soit peu, ou être "spectaculaires" mais pas trop hein, sinon ils ne sont pas édité, et tout simplement pas lu.
Mais pour le coup, je te dirais qu'il faut différencier dans les critiques celles qui visent à normaliser, et celle qui te disent que tu fais des conneries qui sont déjà faites ou d'un ordre autre, tout en te poussant vers la non norme. Tu vois ce que j'essaye de dire XD ?

Et bin dis donc Monata ! Hmmm conservatisme ? Sinon je ne sais que te dire non plus... Smile
Wowurze
Wowurze
Membre

Nombre de messages : 132
Distinction : aucune
Date d'inscription : 05/08/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Lun 11 Aoû 2014 - 10:41
En effet tu n'as pas compris ce que je voulais te dire.

Déjà, la plupart de ceux qui réussisse reste quand même dans la norme, la société à ça de bien que dès que tu veux en sortir elle te crée une case hors norme pour que tu t'y complaise, mais au final ça reste une norme, c'est bien le propre des artistes que de se croire en dehors de celle-ci tel des hippies attardés critiquant une société qu'ils utilisent quotidiennement. Mais c'est là un autre débat, en effet en gérant une petite maison d'édition tu vois passer beaucoup de textes, mais il n'y a pas de normalisation, justement j'aime lire ce qui sort des sentiers battus, mais j'aime lire de bons textes, et il n'y a là aucune normalisation ou formatage, il n'y a pas de guide du texte parfait, mais quand un texte est loin de l'être ça saute aux yeux.

Je ne cherche pas à normaliser les choses, après comme je te l'ai dit, c'est ton texte, ton écrit tu en fais ce que tu veux. Quand tu écris et que tu publies publiquement ton texte (comme c'est le cas ici) tu ne peux plus dire que tu le fais uniquement pour toi, tu le fais pour que des gens te lisent, de ce fait même si la critique s'apparente plus à un conseil que tu es libre de suivre ou pas, ce n'est pas un conseil pour vendre ou être accepté dans les normes, juste pour que ceux qui te lisent y trouvent un intérêt et que tu t'améliores. Je ne sais pas s'il y en aura d'autres mais tu devrais attendre d'autres critiques car pour le moment les deux que tu as eu (et c'est trop peu pour te faire une idée) ont dit la même chose, c'est confus, la forme ne met pas le fond en valeur.

Bref il ne faut pas confondre conformisme et qualité, c'est trop simple et c'est la porte ouverte à "ah, les autres ne me comprennent pas, c'est leur faute, je suis trop éloigné d'eux", bref le narcissisme de l'artiste.

Bref, je pense avoir fait le tour de la critique avec ce dernier message je n'y reviendrai pas je laisse d'autres personnes donner leur avis. Le fait est qu'en t'entraînant et en faisant des textes un poil plus long (même pour une nouvelle ton texte est très court à moins que ça ne soit qu'un extrait) et donc mieux organisé, tu devrais arriver à des choses bien sympathiques.

Pour ce qui est de la méditation, je réexplique autrement, l'art de méditer permet de ne plus être parasité par ce qui n'est pas nécessaire lors d'une recherche par exemple. C'est assez compliqué à expliquer en mots d'où mon image précédente. Cela permet une meilleure efficacité tout en améliorant al créativité, d'ailleurs des études ont été faites et il est prouvé qu'un méditant est bien plus créatif qu'un non méditant (ils vivent plus longtemps également). A noter que la prière par exemple peut être une forme de méditation, cette pratique n'est pas arrivé avec les moines zen.

Pour faire court, méditer c'est le bien.  Smile 
Silvae_Tenebris
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 25
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Lun 11 Aoû 2014 - 12:33

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis Worwuze !
Et oui biensur qu'il faudrait bien d'autres critiques, c'est juste qu'il ne faut ni trop aller d'un coté, ni de l'autre...
Par contre, une question, si tu lis pas mal Wink
Comment les textes en arborescence font pour ne pas paraître confus ? ( C'est une vraie de vraie question ! ) Enfin il n'existe pas de "méthodo" mais en général ? Tu as des exemples ?

Ouiii la méditation et la prière favorisent le développent d'une zone du cerveau spécifique, qui se trouve proche de zone de la pensée ... "haute" euh comment qu'on dit... Disons "méta" Smile
Haha il faudrait que je m'y mettes alors Wink
Wowurze
Wowurze
Membre

Nombre de messages : 132
Distinction : aucune
Date d'inscription : 05/08/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Lun 11 Aoû 2014 - 12:41
Pour ce qui est de l'écrit en arborescence, je t'avouerait que ce n'est pas ma spécialité, le mieux pour s'en faire une idée correcte est sans doute de lire de la philosophie. Sinon dans un style plus fantastique et romanesque je te conseillerai la trilogie du prince du néant. C'est une série de romans fantasy mais l'auteur est un... un génie je crois qu'on peut le dire.

Après au niveau de la cohérence des pensées du personnage tu as les classiques comme Stephen King qui a su rendre ses personnages réels, mais ce n'est pas vraiment ce que tu essayes de faire disons que ça peut te donner des pistes à développer.

Mais pour t'améliorer, pas de secrets, écrits encore et toujours des écrits.
Silvae_Tenebris
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 25
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Lun 11 Aoû 2014 - 12:49
Right ! Merci beaucoup !
marcus miragos
marcus miragos
Membre

Nombre de messages : 43
Age : 38
Distinction : aucune
Date d'inscription : 23/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Mer 13 Aoû 2014 - 8:16
Bon, j'avoue ne pas avoir compris grand chose....

Mais j'ai tout lu en entier ce qui est bon signe  Very Happy ! Souvent certain textes sont tellement ennuyeux, que je ne trouve pas la force de les lire jusqu'au bout!

Donc ma chère, bon boulot Wink
Silvae_Tenebris
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 25
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Mer 13 Aoû 2014 - 14:34


Tu veux quelques explications ? Ou tu t'en passes Wink ?

Ah bon bin en tout cas ça me fait plaisir alors, merci et j'espère que même si tu n'as pas tout capité et bien ça t'as plus ! Smile
marcus miragos
marcus miragos
Membre

Nombre de messages : 43
Age : 38
Distinction : aucune
Date d'inscription : 23/07/2014

AÎON Empty Re: AÎON

le Mer 13 Aoû 2014 - 17:12
Non t'inquiètes, juste que j'ai lu vite fait sans chercher à comprendre. mais j'avais au moins comprend que ça semblait être une allégorie.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum