Partagez
Aller en bas
avatar
Infernus
Membre

Nombre de messages : 7
Distinction : aucune
Date d'inscription : 07/12/2009

[LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 7:25
Bonjour à tous, ceci est mon premier tutoriel, alors je vous demande d'être indulgent !

Ce tuto vous apprendra a vous servir des interrupteurs. Commençons.


I - Tiens! elle est belle la page de l'événement, avec des trucs à cocher partout partout!!!




Bien! Là c'est un peu la panique avec toutes ces cases à cocher. En haut à gauche de la page ce sont les conditions pour que le contenu de cette page puisse s'effectuer (par exemple dans ce screen tant que l'interrupteur "genése" ne sera pas activé,l'événement ne sera pas pris en compte, il n'apparaitra d'ailleurs même pas).
Juste plus bas c'est le mode de déplacement de l'événement (dans notre exemple l'événement marchera donc de façon aléatoire selon le vitesse et la fréquences réglées). En dessous ce sont les conditions de déclenchement de ce qui doit se passer DANS les commandes de l'événement. Ainsi dans notre exemple l'événement sera visible et bougera (de façon aléatoire comme prévu) mais il ne dira pas son texte tant que l'on n'appuiera pas sur la touche action. Ainsi contrairement aux conditions de l'événement, les conditions de déclenchement de celui ci ne bloquent pas tout l'événement; juste les commandes à éxécuter.
A gauche des conditions de déclenchement il y a l'apparence de l'événement et ses options.
Pour connaître les fonctions en détail il suffit de faire un clic droit sur celles ci. Inutile donc d'expliquer la différence entre un processus paralléle et un déclenchement automatique.

[b]II - Bon là ça y est je suis un grand maker j'ai fait un village du tonnerre!!!, mais heu... comment je rentre dans les maisons?




Voilà un truc débile qui m'a bloqué lorsque j'ai commençé le making (en plus j'avais pas le net).
Sachez qu'un village est une map, et que chaque intérieur de maison est aussi une map. Pour rentrer dans une maison (ou en sortir) il suffit d'utiliser la commande "téléporter l'équipe", et déplacer vos héros dans la pièce voulue, à l'endroit idoine.

III - La légende du coffre magique aux potions infinies...


Vous venez de créer un coffre avec dedans la commande ajouter une potion suivie du message "vous avez trouvé une potion", mais il y a un probléme: à chaque fois que vous ouvrez le coffre il vous octroie une nouvelle potion. Vous avez donc vite fait d'obtenir 99 exemplaires de tout ce qui se trouve dans les coffres.
Pour régler ce probléme il faut un petit cours sur les interrupteurs.
Ceux ci servent entre autres à la progression scénaristique du jeu. (Par exemple votre jeu commence dans votre chambre, mais vous ne voulez pas que le joueur puisse en sortir sans avoir récupéré son épée...)
Sachez que lorsque l'on veut qu'un événement réagisse de plusieurs manières différentes on le dote de plusieurs pages. Chaque page ayant un contenu différent, il suffit d'activer ou de désactiver telle ou telle page pour que l'événement réagisse de différentes façons. Et cela se fait comment? Ben par le biais des interrupteurs!

Créez donc un nouvel événement avec deux pages donnez lui l'apparence que vous voulez ,mettez la condition de déclenchement sur "par la touche action". Mettez dans la première page le texte "je suis la page1" et dans la deuxième page le texte "je suis la page2" .Dans cette deuxième mettez comme condition de déclenchement l'interrupteur que vous nommerez OK.
Ainsi lorsque vous appuierez sur entrée devant cet événement il vous dira "je suis la page1" car cette page ne requiert aucune condition or, la condition de la page2 n'est pas remplie il reste donc sur la page1. Cependant si par le biais d'un autre événement vous activez l'interrupteur OK, lorsque vous reviendrez sur cet événement il vous dira "je suis la page2". L'événement est donc passé à la deuxième page et il y restera tant que l'interrupteur OK restera activé.

Pour donc le coup du héros qui doit prendre son épée avant de sortir, il faut créer un événement à deux pages sur la porte et un autre événement qui symbolise l'épée. La première page de l'événement de la porte n'aura aucune condition et le héros dira par exemple "je dois prendre mon épée avant de sortir",la deuxième page aura comme condition l'interrupteur OK2 (que vous aurez créé) activé et permettra la sortie du héros. Sur l'événement de l'épée vous lancerez la commande activer interrupteur OK2, ainsi lorsque vous aurez pris votre épée (et surtout activé l'interrupteur OK2 par la même occasion) et que vous reviendrez sur l'événement de la porte, celui-ci vous permettra de sortir (par une téléportation si c'est une autre map bien sûr ;-p). L'événement de la porte est donc passé à la deuxième page grace à l'interrupteur et il y restera tant que ce dernier sera activé.

Pour dompter le coffre magique c'est un peu pareil sauf que le déclenchement de l'interrupteur se fait dans le même événement, à la première page. Vous créerez donc un événement de deux pages. La première aura l'apparence d'un coffre et sera sans condition, la deuxiéme aura l'apparence d'un coffre ouvert et aura comme condition l'interrupteur OK3 activé. Dans la première page il y'aura la commande qui permet d'ajouter une potion au héros, le message "potion trouvée", le tout suivi de la commande pour activer l'interrupteur OK3, et la page2 aura juste le message "ce coffre est vide". Que va t'il se passer? Lorsque l'on va déclencher la première page de l'événement en appuyant sur la touche action on va recevoir une potion, puis le message "potion trouvée" va s'afficher, enfin l'interrupteur OK3 va s'activer et donc faire basculer l'événement sur sa page2 (qui a un coffre ouvert et vide). Résultat, le sort du coffre magique est levé, il ne donne plus qu'une potion. Mais attention car si l'interrupteur OK3 venait à être désactivé, l'événement reviendrait sur sa première page et donnerait à nouveau une potion.

Si vous avez bien compris, vous devez deviner que les interrupteurs servent beaucoup: Faire avancer la trame scénaristique, sceller les coffres magiques^^, mais aussi à vous d'utiliser votre imagination pour les utiliser dans dans des donjons par exemple (labyrinthes, clés à trouver, mini jeux, Pnj aux réponses multiples...)

Vous avez sûrement remarqué que pour les trois cas j'ai utilisé trois interrupteurs différents. Bah oui, lorsqu'un interrupteur est activé il l'est PARTOUT!!! Je me souviens encore: je venais d'apprendre à utiliser les interrupteurs (switchs à l'époque ;-p) et tout fier j'ai fait un coffre magnifique (à mon avis de noob) qui s'ouvrait magnifiquement (selon mon avis de newbie) en plusieurs phases, le tout fluide et tout! J'ai alors copié et collé ce coffre partout. Résultat: aprés avoir pris le contenu du premier coffre tous les autres étaient vides. Les deuxièmes pages de leur événements étaient toutes dépendantes du même interrupteur et donc quand celui-ci s'est activé pour le premier coffre, il a activé tous les autres qui sont passés sur leur deuxième page. Vides! tous! (Comme un con j'ai du finir mon jeu avec une potion parce que je ne savais pas encore faire de magasin^^).
Là vous devez vous dire "put... si je dois utiliser un interrupteur pour chaque coffre et pour le déroulement de l'histoire je vais en usiter des milliers". Déjà c'est pas grave parce que vous avez pas moins de 5000 interrupteurs, et aussi RPG makerXP est un logiciel magique qui implémentes les...

Ouais, ouais c'est bien beau tout ça, mais sous les interrupteurs j'ai vu les autres là, ...les autochtones... comment qu'ils s'appellent déjà? Voilà c'est ça... les interrupteurs LOCAUX!!!!


(Tiens la légende du coffre continue?! Ca va bientôt faire une saga! je peux me faire de la tune! Je vais le faire en sept livres comme harry potter et tout le monde va kiffer c'est sûr). Bon j'arrette le délire...(jsuis désolé ,je suis un peu fatigué, faut comprendre...)
Bon, en gros c'est le même fonctionnement que les autres interrupteurs, à la différence qu'un interrupteur local n'agit que dans l'événement dans lequel il est activé. Vous en avez 4 par événement (A,B,C,D, vous ne pouvez par les renommer, normal c'est des locaux... ils ont leurs papiers!). Donc si l'événement1 passe sur sa deuxième page grâce à son interrupteur local A, cela n'influencera en rien l'événement2 et son local. Maintenant je vais pouvoir faire ce que je vous ai dit plus haut: créer un seul coffre et le copier partout partout!!! Ah le rêve...
Cependant, les interrupteurs locaux sont un bonus et étant donné qu'ils n'agissent que dans l'événement ou ils sont créés, n'espérez pas les utiliser pour faire avancer la trame de votre jeu. Abusez en donc pour les coffres, et les pnj. Il y en a 4 par événement, gratos!, vous n'avez plus d'excuses pour vos Pnj qui ont le QI d'une demi nouille en répétant le même quart de phrase toute la journée...

Tel fils, tel père...(en plus baléze quand même!)


C'est idiot, mais voila comment on pourrait résumer les variables. Comme les interrupteurs mais en plus balèze! En effet les interrupteurs n'ont que deux positions: activé ou pas. Les variables en ont à l'infini (1,2,3,4,5....).
Je vais vous donner un exemple: réutilisons le coup de l'épée plus haut. Il a fallu prendre l'épée pour pouvoir sortir, comment s'y serait on pris si le héros avait 5 épées et qu'il fallait toutes les prendre pour sortir? Réfléchissez un peu... Bah oui, avec les interrupteurs ça ne marche pas trop et on se met à imaginer des solutions tordues...
C'est là ou interviennent les variables. On aurait créé l'événement à deux pages de la porte comme précédément ,une variable nommée [nbre d'épées] et les 5 événements des épées. La deuxième page de l'événement de la porte aurait comme condition que la variable [nbre d'épées] soit égale à 5. Et dans chaque événement d'épée il y aurait la commande ajouter1 à la variable en question.
Ainsi, aprés avoir pris les 5 épées la variable serait égale à 5 et on pourrait sortir.
Sachez aussi que l'on peut faire toutes sortes d'opérations avec les variables (elles sont décidément bien plus fléxibles que les interrupteurs). Par exemple rajouter 1 à la variable [statut poison] à chaque fois que le héros est empoisonné et si cette variable arrive à 100, transformer le héros en zombie. Ou encore rajouter 1 à chaque fois que l'on perd un combat et lorsqure la variable atteint 10 (donc au bout de dix bastons perdues) changer la caste du héros et en faire un looser et non un chevalier. Ou... Vous avez compris, les posibilités sont quasi-illimitées. Les variables peuvent être multipliées, additionnées, soustraites être rendues égales à une valeur (Une autre variable, les PV du héros, un nombre choisi...). A mon avis les variables représentent le moteur du making, à maîtriser à tout prix!
Prenons un autre exemple tant qu'à faire: Vous voulez enlever au héros la moitié de ses PV quel que soit son niveau. Vous n'avez sûrement pas vous amuser à lui retirer une valeur donnée car ses PV varient avec son niveau. Il suffit alors de créer une variable que vous nommerez par exemple [vie héros], vous la diviserez alors par deux avant d'infliger au héros des dommages équivalent à la valeur de la variable (donc la moitié de ses vies). Il y a tellement d'applications possibles que si je m'étale en exemples on ne finira jamais.

[b]C'est pas que je n'aie pas compris le truc des épées avec les variables...Mais... y'aurait pas moyen de faire plus simple?


Heu... si! avec l'objet de ce paragraphe: les conditions. Ces dernières sont un peu liées à tout. Comme leur nom l'indique elles permettent de réaliser une commande à une condition sine qua non. Par exemple, le héros peut rentrer dans cette cave s'il est de niveau 100, sinon il va au diable! Ou encore le frére du héros ne se battra contre nous que si on posséde l'épée de notre père, ou encore on ne peux passer la nuit à l'auberge que si on a plus de 20 pièces.
Imaginez que vous veniez dans une auberge, le prix de la nuit est à 20 pièces or vous n'en avez que 10. Le gérant vous propose de passer la nuit et vous acceptez. Si je lance la commande retirer 20 pièces aprés que les héros aient passé la nuit cela ne sert à rien car le joueur n'a pas ces 20 pièces, je lui retirerait juste les 10 pièces qu'il a sur lui, résultat: on pourra passer la nuit à l'auberge pour que dalle! Cela ne serait pas arrivé si on avait mis uine condition auparavent. On vous propose de passer la nuit, mais cela ne passe qui SI vous avez au moins 20 pièces, dans le cas échéant le gérant vous dit par exemple "désolé, vous n'avez pas assez d'argent".
Pour le cas des épées de tout à l'heure, au lieu de créer un événement à deux pages il aurait suffit de créer une page avec comme condition "se téléporter si la valeur [nbre d'épées] est égale à 5, sinon afficher le message "je dois prendre mon arsenal (Thierry Henry^^) avant de sortir".
Il y a donc plusieurs moyens pour arriver à vos fins, ce n'est que de la logique et à chacun sa manière d'appréhender les choses, il est tout à fait possible (et même fréquent) de voir deux programmations d'événements différentes et qui aboutissent aux mêmes résultats. Les limites du logiciel sont contournables, c'est juste votre imagination qui est mise à l'épreuve. D'ailleurs j'ai bien aimé cette phrase de je sais plus qui: "La seule limite de ce logiciel, c'est votre imagination"

Un petit mot sur le chrono, la saisie de nombre et les étiquettes ?


Bon là rien de bien diable si vous avez bien suivi.
L'option chronométre permet de lancer un compte à rebours quand vous voulez pour la durée que vous voulez et pour bien l'utiliser rien de tel qu'une bonne condition (dans le genre si le chrono arrive à zéro le donjon s'effondre ou la bombe explose), je vous laisse donc imaginer des passages d'anthologie où les personnages doivent s'enfuir à temps d'un donjon qui s'écroule de partout. (Pour l'instant vous trouvez ça mortel, aprés vous direz que c'est cliché... et oui! c'est aussi ça le making, ça donne à d'aucuns un regard désabusé ^_^').
La saise d'un nombre vous permet d'enregistrer un nombre dans une variable en vue de le réutiliser ou de le comparer. Par exemple pour faire un coffre fort avec une combinaison vous demandez au joueur d'entrer un nombre. Ensuite si la variable stockée dans le code est égale à celle prévue ,le coffre s'ouvre, sinon que dalle (c'est bien le coup du coffre, y'a une saisie de nombre, des variables et une condition... Parfait pour s'entrainer).
Quant aux étiquettes, elles sont trés simples à utiliser mais s'utilisent beaucoup dans les trucs compliqués (drôle de paradoxe). Ce sont des sortes de balises que l'on laisse en vue de laisser une possibilité de retour dans son code.
Par exemple considérez que ce signe: (*) représente une étiquette dans le code, vous la mettez où vous voulez. Suivez bien l'endroit où je la met dans l'exemple suivant. Imaginez que l'on vous pose une question (*) "voulez vous dormir?" et vous répondez par l'affirmative, la personne ajoute "étes vous sûr?" si vous confirmez, l'action se poursuit, en cas de désistement vous retournerez là où j'ai mis la balise, la personne reprendra alors "voulez vous dormir". C'est une sorte de retour en arrière beaucoup utilisé dans les systèmes des combats et menus personnalisés (notament pour confirmer les actions). Il suffit pour utiliser une étiquette de la nommer et de la poser là où vous voulez dans votre code. Pour revenir à l'endroit de l'étiquette il sufit d'utiliser la commande "aller à une étiquette"+ le nom de l'étiquette en question.


Dernière édition par Infernus le Jeu 10 Déc 2009 - 8:17, édité 8 fois
avatar
Batcher
Membre

Nombre de messages : 224
Localisation : Le pays le plus froid du monde: La belgique
Distinction : blend-master survolté
[Adurna]
Date d'inscription : 29/09/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 10:49
Le tuto est pas mal sa peux en aider quelques un mais s'il te plait mets des images

parce que la un newbie avec pas beaucoup de motivation tombe la dessus, il repars illico.
avatar
Infernus
Membre

Nombre de messages : 7
Distinction : aucune
Date d'inscription : 07/12/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 13:16
@batcher a écrit:Le tuto est pas mal sa peux en aider quelques un mais s'il te plait mets des images

parce que la un newbie avec pas beaucoup de motivation tombe la dessus, il repars illico.
Ok, j'en mettrai, mais avec quel genre de logiciel je pourrai faire sa ? (appart peint avec impr écran).
avatar
Batcher
Membre

Nombre de messages : 224
Localisation : Le pays le plus froid du monde: La belgique
Distinction : blend-master survolté
[Adurna]
Date d'inscription : 29/09/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 15:01
bah paint et impr ecran suffise largement et quelques exemples de code serait les bienvenues également.

bon courage
avatar
Infernus
Membre

Nombre de messages : 7
Distinction : aucune
Date d'inscription : 07/12/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 15:58
Ok, sinon merci quand même.
avatar
ZangtherOld
Membre

Nombre de messages : 1711
Date d'inscription : 07/08/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 19:56
Hum, mouais je suis sur que ce genre de tuto existe déjà... Mais bon j'ai la flemme de chercher ...

Sinon, ton tuto est HORRIBLE.
Pourquoi? Illisible. Pas de mise en page, rien qu'a voir ça on a pas envie de le lire. Et par la même occasion on a pas envie d'apprendre.

Je te conseille de mettre en page ton tuto, fait de titres, des chapitres, un sommaire, insérer des images, faire des exemples ( dans des balises code ).

Voila, déjà essaye de remettre en forme comme je te l'ai conseillé et tu verra que ça attirera plus de monde pour apprendre.
avatar
Infernus
Membre

Nombre de messages : 7
Distinction : aucune
Date d'inscription : 07/12/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 21:17
@Zangther a écrit:Hum, mouais je suis sur que ce genre de tuto existe déjà... Mais bon j'ai la flemme de chercher ...

Sinon, ton tuto est HORRIBLE.
Pourquoi? Illisible. Pas de mise en page, rien qu'a voir ça on a pas envie de le lire. Et par la même occasion on a pas envie d'apprendre.

Je te conseille de mettre en page ton tuto, fait de titres, des chapitres, un sommaire, insérer des images, faire des exemples ( dans des balises code ).

Voila, déjà essaye de remettre en forme comme je te l'ai conseillé et tu verra que ça attirera plus de monde pour apprendre.
C'est déjà ce que j'essaye de faire, si tu lisez en-haut. (ps: si tu n'a pas la flemme).
avatar
ZangtherOld
Membre

Nombre de messages : 1711
Date d'inscription : 07/08/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mar 8 Déc 2009 - 22:08
Disons que tout amas de texte sans forme n'est pas le genre de truc que j'adore lire. Et puis je te donne mon avis de ce qui était quand j'ai parcouru le tuto. Si t'était en train de le modifier tant mieux ^^ il n'en devrait être que meilleur non?

Si tu parlais du fait que t'a marqué d'être indulgent je te dis que moi ça me donne l'envie plus d'être méchant... ( soit on fait du bon travail et on accepte la critique soit on ne fait pas xD )


Bref bonne chance ^^
avatar
Infernus
Membre

Nombre de messages : 7
Distinction : aucune
Date d'inscription : 07/12/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mer 9 Déc 2009 - 12:58
@Zangther a écrit:Disons que tout amas de texte sans forme n'est pas le genre de truc que j'adore lire. Et puis je te donne mon avis de ce qui était quand j'ai parcouru le tuto. Si t'était en train de le modifier tant mieux ^^ il n'en devrait être que meilleur non?

Si tu parlais du fait que t'a marqué d'être indulgent je te dis que moi ça me donne l'envie plus d'être méchant... ( soit on fait du bon travail et on accepte la critique soit on ne fait pas xD )


Bref bonne chance ^^
Ouai... Bon enfin, la j'ai changer le tuto.
avatar
dricc
Membre

Nombre de messages : 2752
Localisation : Lille
Distinction : Altruiste - Incarnation de la Patience [Mist']
Date d'inscription : 10/08/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Mer 9 Déc 2009 - 13:30
Je me demande si l'idéal pour expliquer ça n'est pas de mettre une démo ...
Ou meme mieux encore : une démo avec des exercices ! sur certaines cartes , on laisse des evenements vides exprés et un petit NPC qui vous dit ce que vous devez faire .
Parce que un long texte comme ça , je t'avoue , j'ai pas été jusqu'au bout .
avatar
Infernus
Membre

Nombre de messages : 7
Distinction : aucune
Date d'inscription : 07/12/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Jeu 10 Déc 2009 - 17:58
@dricc a écrit:Je me demande si l'idéal pour expliquer ça n'est pas de mettre une démo ...
Ou meme mieux encore : une démo avec des exercices ! sur certaines cartes , on laisse des evenements vides exprés et un petit NPC qui vous dit ce que vous devez faire .
Parce que un long texte comme ça , je t'avoue , j'ai pas été jusqu'au bout .
On est pas obligé de tous lire, c'est sur les interrupteurs, les variables et les évènements...

Et sinon, en ce qui concerne la présentation du tutoriel, je ne voit aucune anomalie...
avatar
ZangtherOld
Membre

Nombre de messages : 1711
Date d'inscription : 07/08/2009

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

le Jeu 10 Déc 2009 - 18:21
C'est un peu mieux, mais ton tuto a encore l'aspect "gros paquet de texte".

Essaye d'agrémenter d'images, faire des paragraphes. Aérer ton texte en fait.
Contenu sponsorisé

Re: [LvL débutant] Les interrupteurs, les variables et les conditions...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum