Partagez
Aller en bas
Monata42
Membre

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 16/07/2014
http://www.lessapinsoulesprophetesdelapocalyspe.fr

Re: Le jeu vidéo est-t-il un art ?

le Mer 6 Aoû 2014 - 14:44
(Je voulais dire, mais pas en fait parce que je t'aime bien silvae et que ça va faire comme si je pinaillais sur les détails, mais en fait je pinaille souvent sur les détails et .... Bref Galilée n'est pas mort violement, il est mort tranquilou chez lui de vieillesse, et encore, il a été assigné à domicile non pour avoir présenté sa thèse dérangeante, mais pour s'être parjuré (il avait promis de ne plus en parler) ... un détail quoi, mais quand on te répète ça pendant 6 mois en épistémo, tu l'absorbe comme une éponge ... ah ah ...)

Rmrrmrmr ! J'atendais ta réponse avec impatience Silvae ! Et elle n'est pas décevante ! XD On sent les lourdes connaissances en art, qui me passent encore trop au dessus (en philo on fait dans le général, souvent on passe sur des détails qui font toute la différence ^^').
Alors, pour te répondre point par point :

Enfin, merveille depuis le bac j'ai cessé thèse antithèse synthèse et autre x) donc ça risque d'être confus et de partir dans tous les sens pour vous. Je ferai au mieux pour être la plus claire !  Amen !

C'est vrai que tu t'éparpille un peu !   (moquerie méchante et inutile ... non je rigole.)

Sur l'art total : oui, je pensais bien à ça en un sens. De fait chaque élément des jeux vidéo est un art à part entière, alors je vois mal comment ce qui les unit (un art total) pourrait ne pas être de l'art ... Tu as pensé comme moi !

Sur le coté ludique(je vais pas tout citer en fait, sinon mon post va être trop loooooooong) :
Tu as totalement raison, j'avais totalement oublié cet aspect totalement important !!
Blague à part, ta remarque est cruciale : le coté ludique est recherché par énormément d'artiste depuis longtemps. Le pop art en est un bon exemple, ou le superflat (les fans de mamoru Hosoda, levez la main !   ). Jeu et art n'ont jamais été séparés en essence, seulement depuis le christianisme, on a l'idée que l'art c'est une chose bien sérieuse car elle doit suivre un dessein religieux. Mais ça fait longtemps que l'art s'est débarrassé de ses chaines chrétienne, pour le meilleur ou pour le pire (manger des fœtus sur scène, c'est trop génial ! je prend mes affaires ! -cette allusion est approuvée par satan-, blague à part c'était un vrai spectacle hein. Vive le Happening). Bref ouvrons nos esprits, il est temps de ne plus voir l'art comme une chose barbante.

Je n'ai rien de transcendant à ajouté sur le commercial, tu as tout dit.

Mais sur le divertissement : Si un livre ne te diverti pas, bah je trouve ça triste. peut être n'as tu pas lu les bons ? Personnellement, j'ai toujours considéré la lecture comme une chose amusante, c'est pourquoi j'ai appris très vite à lire. Mais bon, j'ai eu la chance d'avoir une mère qui me lisait 3 ou 4 histoires tous les soirs, alors mon expérience est peut être spéciale.
Bref, si un livre ne te diverti pas, c'est que tu as d'autre chose qui t'amusent plus. Mais la vision de l'art comme divertissement date de Platon, et à l'époque en effet ils n'avaient rien de plus divertissant que d'inventer des poèmes ou de faire de la musique. C'est pour cela que Platon (auteur de théâtre comique dans sa jeunesse ... eh ouai --') bannissait les artistes de sa cité idéale : rien ne devait plus intéresser les citoyens que le bien commun. De même pour Pascal auquel Usul fait allusion. Je pense également à Rousseau, qui avait fait un scandale de la construction d'un théâtre dans sa ville, car pensait que cela divertirait trop les gens, les pervertirait (si ces deux mots se ressemblent, ce n'est pas un hasard). Ce qu'il entendent par divertissement, de plus, ce n'est pas foncièrement le fait de s'occuper avec des choses amusantes, mais de s'occuper tout court. Selon beaucoup de penseur, s'occuper en pensant à autre chose que des problèmes concrets ou à des sujets sérieux (dieu, la bible, la justice, raptor jésus, tout ça ...) est une chose mauvaise. Cela nous détourne le regard de la vérité.
Bref, parler des arts en général comme divertissement n'est pas du tout un problème selon moi.

Pour la reconnaissance : On peut faire reconnaitre aux plus grands la valeur des arts nouveaux. Il me semble que dans l'histoire, beaucoup de peintre avant-gardiste avaient des mécènes généreux qui croyaient en eux envers et contre tout (je pense à Courbet), et il en va de même aujourd'hui. De plus, la mentalité générale évolue assez vite : les musées d'arts modernes se propagent et on est de plus en plus réceptif à ce genre de chose.
Un détail qui m'a marqué il n'y a pas longtemps : en regardant M6, j'ai entendu un grand nombre de fois des musiques des sims et même d'Okami dans certaines de leur émissions (Diner presque parfait, et des émissions pour femme qu'on regarde tard le soir mais qu'on osent pas nommer-pas du porno, hein ...-) ! Cela n'est pas grand chose, mais ça prouve que la mentalité évolue partout, chez les créateurs mais aussi chez les diffuseurs de l'information.
Il n'y a pas que les créateurs qui feront changer les choses. Je pense à un autre exemple : l'opéra vocaloid au théâtre du châtelet. Cela m'a soufflé de voir vocaloid, une expression artistique musicale loin de faire l'unanimité et d'être reconnue par tous dans un lieu de culture en France.
Bref : pas la peine de partir perdant sur la reconnaissance des jeux vidéo, elle viendra sans l'ombre d'un doute, et ce sera, je l'espère dans toute ma non modestie, un peu grâce aux gens comme nous, qui se questionnent sur le sujet.

Pour le reste je n'ai rien à ajouter. Merci beaucoup pour cette longue réponse, on sent bien que ça te tenait à cœur !  
avatar
Silvae_Tenebris
Membre

Nombre de messages : 74
Age : 24
Localisation : France
Distinction : aucune
Date d'inscription : 17/07/2014

Re: Le jeu vidéo est-t-il un art ?

le Mer 6 Aoû 2014 - 15:22

Ahah oui Je mélange un peu tout, trop d'infos mal ordonné dans ma ptite tête Wink Mais enfin l'idée c'est qu'il n'a pas été le seul à salement subir les conséquences de ses dires "trop dérangeants"...


Pour le divertissement, effectivement c'est quelque chose de présent depuis longtemps... Je pense avoir fait assez inconsciemment une dichotomie comme pour les arts, entre une sorte de "divertissement commercial" ( que j'associe à quelque chose de mauvais héhé... et ui mais désolé c'est pas forcément mauvais maaaais quand même ^^ ) et un divertissement "artistique" ?
Lire un livre, j'ai un peu du mal, j'ai toujours eu du mal avec les langues, déjà petite je sentais trop le poids de la norme... ( Je déconne pas x) ! ) Alors que les chiffres par exemple m'ont moins gêné ( aujourd'hui c'est le contraire... ). Du coup je trouve des lectures agréables, celles qui me font réfléchir et celles qui arrivent à me faire partir ( donc à absorber mes sens ) mais j'ai du mal à me concentrer alors c'est rare mais ça arrive. Après si on considère le divertissement dans cette manière d'évasion, on en voit les "danger" bien sûr ( c'est drôle, on voit vraiment les mêmes termes aujourd'hui : perversion, drogue... Sauf que l'alcool, la clope, et au final à moins grosse échelle mais simplement parceque c'est moins immersif, la musique et la vidéo ! ) mais aussi les bénéfices. Dans le divertissement commercial, ce sont les firmes qui jouent sur les faiblesses de certains pour s'engraisser, et c'est totalement différent, vous savez de quoi je parle...
Mais on est d'accord en tout cas ^^

Enfin pour la reconnaissance oui biensur ! Il y a toujours eu des exceptions, et heureusement ! Des mécènes dans la science il y en a eu tellement ! Qui on parcouru les mers pour recueillir des livres etc... Je pense à un couple que j'ai rencontré qui depuis des années récupère et entasse tous les écrits de Kurt Gödel ( un artiste à mon sens... ) grâce à eux aujourd'hui des groupes de chercheurs retrouvent des œuvres qui n'ont jamais été traduite, et qui sont écrite dans la langue de Gödel lui même. Ce n'est qu'un exemple, mais effectivement, heureusement qu'ils sont là... Il faut juste arriver à les trouver... Et c'est une autre paire de manche...

En tout cas merci pour ta réponse et ton sujet, ça fait vraiment plaisir !   
avatar
Balbereith
Staffeux retraité

Nombre de messages : 4129
Age : 25
Localisation : dans l'ombre...
Distinction : Péripatéticienne à temps perdu
Helly n°666 [Coco' ;D]
mon ptit balbounet p'tit jardinier en herbe(les râteaux ça le connait) [tonton Adurna]
Cultivateur professionnel de la commu' (il a de bons outils en de nombreux exemplaires ) [Coco' Smile]
Date d'inscription : 13/05/2009

Re: Le jeu vidéo est-t-il un art ?

le Ven 8 Aoû 2014 - 5:05
Alors voici le point de vue de quelqu'un de terre à terre (vraiment par rapport au niveau recherché de vos réponses faisant appel à des notion de philosophie et d'Histoire); de quelqu'un dont prêt de 40% de l'art laisse de marbre et dont 100% des arts contemporains me laisse perplexe... (Pourquoi ce type est en train de s'extasier devant un tableau avec une simple ligne noire ? Il est un peu con ou c'est moi...).

Bref déjà il est clair qu'il n'y a pas de définition objective de l'art qui est une notion liée à la culture qui est tout aussi non défini. La seule sur laquelle nous sommes tous d'accord, je pense, est le fait de dire que : la musique (ou autre domaine classiquement artistique) est de l'art ou la culture celtique/franc/normande/occitanne/basque/etc. sont des cultures. Mais tout ce qui est "nouveau" nous ne pouvons pas dire car nous n'avons pas de critères objectifs. Le jeu vidéo est-il un art, objectivement ? Nous ne pouvons pas savoir, il n'y a pas de checklist... Tout dépend alors de l'opinion générale.

Pour moi, nous pouvons classer les jeux vidéos comme un art. En effet, imaginons que nous ne classons pas les jeux vidéos dans cette catégories. Regardons de quoi il est constitué. Un jeux est une histoire ou un message, des images (ça inclue les vidéos), des paysages, du sons ou des musiques et enfin une mécanique. Chaque constituant (sauf le gameplay en lui même) est un art reconnu. Donc dire que ce n'est pas un art, ce serait comme dire que l'informatique n'est pas une science alors que chacun de c'est constituants est une science (mathématique, électronique constituée elle-même de physique et de chimie). Même combat.

Ensuite, les arts classiques provoquent des réactions subjectives chez tout le monde (le beau, le message, le "voyage") par le bien des sens et des valeurs pour ensuite donner matière à la rationalité. Pour les jeux, c'est pareil, on voit, on entend puis on ressent et enfin on réfléchie. Donc pourquoi ne pas qualifier le jeux-vidéos d'art ? Aucun jeux est basé sur la rationalité à 100% du joueur (nous ne sommes pas au travail...ou est "l'amusement" sur on doit seulement réfléchir ? Vous allez surement me dire : et les échecs alors !!! Et bien bien il y a 90% de réflexion mais il y a aussi le challenge, le fait de se mesurer à une autre intelligence et le fait de se dire en permanence : je vais te poutrer, mon gaillard [avant de se rendre compte que l'on en train de se faire enfler en beauté ou pas]).

Voilà, voilà, très raz des pâquerettes comme raisonnement (mais qualifié le jeux-vidéos d'art ou pas, va pas changer ce qu'est un jeux-vidéos). De toute façon, le jeux-vidéos ne deviendra un art reconnu que lorsque la majorité des gens (et notamment toute personne que l'on peut qualifier de décideur et d’influenceur) du système y verront un intérêt ou un plaisir.
avatar
Monata42
Membre

Nombre de messages : 140
Age : 23
Localisation : Le sud ... et ouai !
Distinction : aucune
Date d'inscription : 16/07/2014
http://www.lessapinsoulesprophetesdelapocalyspe.fr

Re: Le jeu vidéo est-t-il un art ?

le Ven 8 Aoû 2014 - 14:47
Héhé ! Je suis ravie de voir que ce sujet intéresse des modérateurs !
Merci d'avoir pris le temps de répondre. Ton avis n'est pas spécialement "terre à terre", tu as pris le temps de réfléchir sur des choses qui ne sont pas évidentes, comme le problème de la définition en elle même.
De toute façon, se prononcer sur un objet en le définissant signifie choisir ce qui chez lui le définit, donc abandonner d'autres parties. La définition change donc d'une culture à l'autre, d'un individu à l'autre.
Alors quoi ? Toute tentative de définition est inutile ? Je ne pense pas.
Définir le jeu vidéo comme un art, allier ces deux thermes dont la définition est déjà ambiguë, ce n'est pas peine perdue ni réflexion inutile.
L'histoire de la pensée s'est toujours déroulée en creusant le sens des mots, encore plus depuis que la linguistique est venue rajouter sa pierre à l'édifice. Alors débattre de ce qui nous entoure, en confrontant nos définitions imparfaites, c'est faire avancer la pensée en général (je pense sincèrement que c'est un peu le but de l'humanité, en fait ...).
Un pessimiste ou un ... mh ... j'ai perdu le nom ... Ultra relativiste, c'est à dire ceux qui refusent toute idée de vérité ou de perfection, d'absolu, pourrait rétorqué que notre entreprise ne sert à rien, qu'on arrivera jamais qu'à brasser de l'air. Mais si on regarde un peu l'humanité, je pense qu'il y a quand même un certain progrès dans la pensée, que nous comprenons plus ce qui nous entoure, que ce qoit grâce aux sciences (qui sont totalement imparfaites et probablement obsolètes quand on aura de nouveaux outils) ou à la pensée en général. Et cet avancement ne se fait pas en restant inactif, persuadé que "tout est relatif et cela seul est absolu".

Nous secouons ici des idées très abstraites qui divisent les penseurs depuis toujours, l'art, la reconnaissance, la définition. Et à notre niveau, en ramenant tout cela au jeu vidéo, nous faisons changer notre univers.
La manière dont on perçoit les joueurs, et la façon dont ils se perçoivent entre eux pourrait s'améliorer grâce à cela. Il n'y aura plus seulement les bons et les mauvais, les cazus et les no life (pour schématiser) mais toute une variété d'esthètes passionnés et d'artiste du jeu. Je pense que cela élargirait encore la population du jeu, en faisant un loisir noble et en constante amélioration. Nous aurions droit à des jeux toujours plus magnifiques, comme le cinéma aujourd'hui.

Bref, dire que le jeu vidéo est un art va changer le jeu vidéo, et pour le meilleur. Je pense. Et cela devrait arriver vite. Notre génération sera au pouvoir dans 30 à 40 ans, et nous aurons le poids nécessaire pour ouvrir les yeux de ce qui nous entoure. De plus, la génération à laquelle nous donnerons la vie récupérera bien malgré elle nos idéaux et nos loisirs. Je pense que si nous commençons maintenant à réfléchir sur le jeu vidéo, nous serons les instigateurs d'un changement superbe.

Bon, tout ça fait très discours politique XD en gros : si même quelqu'un qui se dit terre à terre voit le jeu comme un art, la partie est gagnée d'avance !
Contenu sponsorisé

Re: Le jeu vidéo est-t-il un art ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum